La Vallée de l’Okanagan

Notre entrée au Canada fut donc par la Vallée de l’Okanagan par la ville de Osoyoos. Même si on n’entre pas par le Québec et que nous sommes encore à plus de 5000 km de notre Gaspésie, nous avons l’impression d’être un peu chez nous. Les filles étaient toutes heureuses de voir un Canadian Tire!!! Même le douanier nous a accueilli avec son plus beau sourire et un commentaire très constructif sur notre voyage à long terme en famille! Quand même 🙂

Nous avions le goût de nous reposer un peu après tous ces kilomètres aux États-Unis… Prendre un petit temps d’arrêt pour réfléchir à la suite de notre projet…et aussi juste prendre le temps de penser à la possibilité de faire des sous pour renflouer un peu la caisse 😉

Nous avions en tête d’aller camper sur le bord du lac Okanagan au seul camping abordable directement sur le bord du lac (Evely Campground). Mais surprise, on arrive en plein week-end de la fête de la Reine… Le camping est plein pour quelques jours. On cherche autour et tout est plein! Aussi, les sites de boondocking sont moins nombreux qu’aux USA… Soit ils sont vraiment loin ou non adaptés à notre roulotte.

Sur la route (côté ouest du lac), on voit même un troupeau de chèvres de montagne! Bonheur total 🙂

20170520_170020

Bref, après quelques heures (oui!), nous avons déniché un endroit…Pas d’interdiction écrite et il fait presque noir alors on décide d’y passer la nuit. Quelle vue nous avions!

20170520_201758

Le lendemain, on trouve un camping dépanneur à Vernon à Okeefe Ranch… pas trop dispendieux et parfait pour mes enfants qui ADORENT les fermettes! Les filles ont passé des heures à nourrir et prendre soin des animaux.

20170522_110740

 

Pour nos neuf jours restants, nous avons campé dans la cour à notre ami Sylvain. De la famille gaspésienne avec langue française en prime! Merveilleux 🙂  Merci pour le super accueil  et pour tout le reste avec les enfants.  Les filles ont eu tellement de plaisir avec ce hamac!

20170525_191548

 

Vernon

Pendant notre séjour chez Sylvain, nous avons visité un peu Vernon. Vernon est une ville vraiment dynamique avec beaucoup d’activités familiales gratuites ou très peu dispendieuses sans avoir les inconvénients d’une grande ville comme Kelowna (ville principale de la Vallée de l’Okanagan). Nous avons beaucoup aimé la ville quoique nous avons été surpris par le grand nombre d’itinérants! Aussi, la chaleur est assez intense ici. Pendant tout notre séjour, sauf une journée où c’était plus frais, la température oscillait toujours entre 28 et 34 degrés Celsius… Mettons que ça doit être chaud en plein mois de juillet!!!

 

Kalamalka viewpoint

IMG_6831

 

Polson Park

Un bébé outarde a fait la joie de mes trois amoureuses de la nature

20170525_121132

Même les grands s’amusent hahaha!!

20170528_171927

 

Davison Orchards country village

Davison est un verger à la base qui a vraiment été aménagé pour les familles. Un grand parc de jeu avec une petite fermette, des petites boutiques avec de bons produits maisons (le plus populaire, leur jus de pomme fraîchement pressé) et pleins d’autres belles activités! Gratuit!

20170527_113332

20170527_131538

20170527_111202

 

Les plages

Oui il y a le populaire lac Okanagan, mais il existe plusieurs autres lacs dans la vallée. À Vernon, les plages du lac Kalamalka sont très populaires. Avec la chaleur qu’il fait, on comprend…

Tous les sports nautiques sont pratiqués ici. Durant nos deux semaines ici, il n’y a jamais eu de vent!!! Le lac est toujours d’un calme! C’est assez rare tout de même pour de si grands lacs… Les plans d’eau sont vraiment facilement accessibles et très bien utilisés.

20170522_162654

 

 

 

Les paysages surprenants de l’Utah

Que dire de l’Utah? Premièrement, on peut certainement avouer que nous sommes tombés littéralement amoureux de cet état aux particularités géologiques impressionnantes. On peut aussi dire que nous aurions aimé y passer BEAUCOUP plus de temps. Malheureusement, nos 182 jours aux Etats-Unis étaient presque atteints…

Nous avons visité deux beaux parcs de l’Utah: Zion et Bryce Canyon. Par contre, il nous en reste tellement à voir. On pourrait y revenir pour une saison complète sans s’ennuyer.

C’est que la nature y est superbe! Les paysages sont parfois surréalistes. Il y a des couleurs partout et une telle diversité! Et pour nous, passionnées de randonnée, les possibilités y sont énormes.

 

Zion National Park

Nous étions campé dans un super blm à environ 20 minutes du parc. Un endroit tranquille avec des superbes paysages, mais surtout avec des beaux trous de vase pour amuser les enfants 🙂  Tout près, nous avons même aperçu un serpent à sonnettes…

IMG_6295

20170510_182355

IMG_6254

 

Zion est un parc vraiment intéressant. Les paysages sont majestueux. Le seul hic, c’est que c’est un parc achalandé… Un service de navette est obligatoire pour accéder à une bonne partie du parc. Et les stationnements sont difficiles à trouver si on arrive en après-midi.

IMG_6507

IMG_6277

 

Nos randonnées

Parmi les randonnées intéressantes, Angel Landing est probablement la plus populaire. Elle est aussi particulière. En effet, des chaînes sont installées pour la dernière montée afin de faciliter l’ascension (sans trop de danger). Le sentier n’est pas si difficile; cependant il ne fait pas avoir la peur des hauteurs pour s’y aventurer!! C’est Steven qui a tenté l’expérience.

IMG_6347

IMG_6358

IMG_6418

IMG_6440

 

 

IMG_6403

IMG_6461

 

Emerald pool est une randonnée plus de type familiale, mais le paysage est assez spectaculaire aussi. Comme chaque enfant a le droit à sa randonnée seul avec maman ou papa, Alice a eu droit à son tour avec maman pour passer tout en arrière des belles petites chutes.

20170511_104419

De mon côté, j’ai entrepris seule le sentier Observation point et Hidden Canyon afin de pouvoir apercevoir des canyons en fente et aussi pour avoir la meilleure vue du parc! Le sentier est long et vraiment intéressant. Et j’ai enfin pu voir des petits canyons en fente… avec en prime un joueur de flûte assis tout au milieu du canyon. Quel bonheur! J’ai resté plusieurs minutes à l’écouter… Le son amplifié par le canyon… Moment magique 🙂

IMG_6493

IMG_6517

IMG_6526

IMG_6534

IMG_6604

IMG_6616

 

Bryce canyon

Nous avons vraiment été impressionnés par Bryce canyon! La première fois que nous avons vu l’ampleur des hoodoos, toute la famille a été conquise! Les hoodoos sont des créations naturelles de mère nature. On dirait parfois des châteaux, des cathédrales, des statues… Ces formes sont dues à l’érosion par les précipitations acides et aussi à cause du gel et dégel très fréquent. Il y a aussi une particularité géologique associé à un ancien lac de boue; ce qui fait que les hoodoos sont des roches plutôt friables.

Le parc est en altitude alors la température est plutôt fraîche et la neige est possible à tout moment de l’année. Nous étions installés dans une « national forest »… Une belle forêt de pins avec des tas de chevreuils qui viennent nous rendre visite. Et ce camping gratuit est situé à peine à 5 minutes de l’entrée du parc!!

IMG_6660

 

Nos randonnées

Plusieurs randonnées permettent de descendre dans l’amphithéâtre des hoodoos. Il y a plusieurs boucles disponibles pour toutes les conditions physiques. Toutes les randonnées que nous avons faites ont été vraiment superbes! Unanimement, les randonnées dans Bryce canyon ont été nos préférées pour la qualité des paysages. Et pour les enfants, c’est magique. Il y a des tunnels partout, des ponts naturels, des murs, des grottes, des « châteaux »… En fait, il y a tellement de formes possibles; les enfants ont travaillé leur imagination toute la journée!

C’était le tour de papa pour la randonnée avec Alice. Le sentier emprunté a été celui de Queens Garden avec une partie de Navajo Loop. En effet, la partie de Wall Street était fermé à cause d’un éboulis de roche. Par contre, nous avons quand même pu entrer dans une partie du « mur » de Wall Street!

IMG_6760

IMG_6800

IMG_6813

IMG_6757

IMG_6734

IMG_6680

IMG_6665

IMG_6628

Les chiens de prairie sont très amicaux dans les environs. Il est assez facile de les observer de près.

20170516_161758

Même Rose a voulu faire sa randonnée seule avec maman. Pour lui faire plaisir, pendant que papa assistait à une conférence avec les deux grandes, nous avons descendu ensemble une partie de Navajo Loop avec fierté 😉

20170516_152733

20170516_154147

Ce fût ensuite le tour de Florence avec maman. Florence et maman ont fait une longue randonnée de presque 8 km. Ce fût quand même difficile pour Florence; à cause de l’altitude, la fatigue était un peu plus présente. Par contre, l’arrivée au bout de Bryce Point l’a rempli de fierté!!! Et merci aux navettes! Nous avons emprunté le sentier de Navajo Loop pour en sortir par Peekaboo Loop. Nous avons pu ensuite reprendre la navette pour revenir au stationnement!

20170516_104942

20170516_102959

20170516_105854

 

 

 

 

 

Les paysages extraordinaires du nord de l’Arizona

 

La région de Sedona

Sur notre route pour le Grand Canyon, nous avons fait un arrêt de trois jours dans la région de Sedona. Nous avions beaucoup entendu parler de Sedona et de ses célèbres roches rouges! Nous voulions seulement passer une nuit, mais finalement (comme ça nous arrive souvent), nous y avons passé plus de temps… sans regret!

En effet, le paysage autour de la ville est à couper le souffle! Des formations de roches rouges sortent du sol en plusieurs formes différentes. Nous avons réussi malgré notre court séjour à faire deux belles randonnées: le Devil’s Bridge trail et la Cathedral Rock.

Devil’s Bridge est un pont naturel formé par l’érosion des roches rouges. Le paysage en arrière-plan est vraiment surprenant. Pour faire une belle photo, il faut combattre la peur des hauteurs et aller sur le fameux pont! J’ai gardé ma respiration lorsque Florence a été y faire son tour 😉

20170430_121640

IMG_6086

IMG_6091

 

Notre deuxième randonnée a été faite avec toute la famille. On avait vu la distance donc on s’était dit que ce ne serait pas trop difficile pour les deux plus jeunes. Mais OUF quelle randonnée! J’ai passé tout près de rebrousser chemin à plusieurs reprises. C’est qu’il s’agit d’une randonnée pédestre oui, mais en partie avec presque de l’escalade! Il faut grimper, grimper et grimper de gros rochers, ramper dans des fentes, descendre sur les fesses assez souvent… et ce, nous l’avons fait avec nos trois enfants (dont une de deux ans). Pour la maman, c’était assez stressant!

Mais pour les enfants, ça a été leur meilleure randonnée! Comme elles adorent grimper, elles ont adoré! Personne ne s’est plaint!!! Même Rose était tellement motivée. Tout le monde était impressionné de voir Rose et Alice tout en haut!! Par contre, ça nous a coûté trois paires de pantalon 🙂 Le tissu n’a pas résisté à la descente surtout!

Tout en haut de Cathedral Rock, le paysage est aussi époustouflant. Décidément, Sedona offre vraiment des paysages superbes. Des rochers en forme d’une cathédrale (comme l’indique son nom) surplombe le sentier. Tout en haut, il est aussi possible de sortir du sentier et d’aller à la rencontre de « vortex ». Les « vortex » sont des roches qui dégagent (supposément) une énergie spéciale. Des gens de partout dans le monde viennent pour faire leur yoga tout près de ces roches. Nous étions curieux… Mais honnêtement, personne parmi nous cinq n’a senti quelque chose de particulier. Il est certain qu’avec trois petites voix aiguës et stridentes, il est difficile de se concentrer pour ressentir une telle énergie, mais bon…

Je peux par contre avouer que le lieu en tant que tel est particulier; simplement par la grandeur et la beauté des oeuvres d’art de mère nature…

20170430_110316

20170430_110346

20170430_115424

20170430_115812

20170430_113946

20170430_121800

 

Alors, nous y voici: le Grand Canyon!

IMG_6128

Visiter le Grand Canyon

Le Grand Canyon est énorme! Il mesure environ 450km de long et sa profondeur moyenne est de 1300 mètres (avec un maximum à 2000 mètres). Même de l’espace, les images sont semble-t-il impressionnantes!!! Il a été d’ailleurs été façonné par le fleuve Colorado.

Comme la plupart des gens, nous avons été marcher sur le bord du « South Rim » pour admirer ce paysage grandiose. Nous avons aussi descendu un petit kilomètre ou deux avec les enfants dans le sentier qui descend tout au fond! Mais, nous avions le goût de voir le « vrai » canyon… De voir de plus près l’intérieur, de sentir la chaleur des murs, de comprendre sa grandeur! Alors, pourquoi ne pas le descendre?

Oui, on voulait le connaître plus… Mais on voulait aussi faire le défi! On devait y aller chacun notre tour évidemment; le défi étant trop important pour les enfants bien entendu!

20170501_173407

IMG_6169

IMG_6220

 

La randonnée

Comment ça marche?

Sachez que pour descendre le canyon et y faire dodo, un permis est nécessaire! Il y a deux campings à partir de South Rim: Indian Garden (dans l’oasis du milieu) et Bright Angel Campground (tout au fond). Il est possible de faire des randonnées d’une journée dans le canyon, mais il est vraiment contre-indiqué d’essayer de faire la randonnée complète en une seule journée et ce, même si la condition physique est impeccable. Un canyon n’est pas une montagne. Premièrement, on y descend en premier et on y monte en dernier lorsque l’on est fatigué (et ça monte!!) Deuxièmement, l’effet des murs rend la chaleur très difficile à supporter surtout à partir de la moitié. En effet, en bas du Grand Canyon, la température est habituellement de 20 degrés plus élevée que celle d’en haut… et ce, à l’ombre. L’effet avec le soleil ardent est assez intense! La grosse difficulté est évidemment la chaleur… Alors, le meilleur moment est au début du printemps normalement. Nous y avons été fin avril, mais nous avons quand même eu des températures d’été (105 farenheit)… Deux jours après, la météo annonçait 81 degrés…

Finalement, la randonnée est très longue. Il y a deux sentiers pour y descendre par la rive sud. Le Bright Angel et le South Kaibab. Si on descend et monte par Bright Angel, la randonnée est de 34 km. Si on fait la boucle (descente par South Kaibab et remontée par Bright Angel), la randonnée est de 27 km. J’ai choisi la plus longue. La raison principale est qu’il y a de l’eau disponible tout au long du sentier de Bright Angel… ce qui n’est pas le cas pour South Kaibab. Étant donné la chaleur annoncée, j’étais un peu craintive de prendre le sentier en autonomie d’eau. Je préférais marcher plus longtemps 😉

Steven, lui,  a emprunté le sentier de South Kaibab. Par contre, il a préféré Bright Angel pour ses paysages.

Les avertissements ne sont pas à prendre à la légère. Plus de 250 sauvetages ont lieu chaque année et même des décès ont lieu… déshydratation, efforts trop intenses, coup de chaleur etc. Alors, pour nous faire peur, des panneaux sont affichés un peu partout avec l’histoire de personnes qui sont décédées tout en effectuant la randonnée… des gens en très bonne forme pour la plupart, mais bon… qui ont essayé de le faire en une journée ou qui n’ont pas suivi les recommandations! Bref, nous sommes en très bonne forme physique et sommes habitués à faire de bonnes randonnées pédestres, mais de mon côté, j’avais quand même un peu la trouille 🙂

Par contre, je ne pouvais pas laisser l’occasion passer… Mon permis en poche, je me prépare donc la première pour l’aventure! Avec mon gros sac à dos beaucoup trop lourd pour moi (nous n’avions évidemment pas d’équipement léger à la fine pointe pour faire de longues randonnées), je pars à 7h le premier matin pour ma descente!

 

La descente

De mon côté, la descente est relativement facile. C’est un peu difficile pour les genoux surtout avec le gros poids sur mon dos, mais vraiment rien d’alarmant. Par contre, je rencontre des gens qui arrivent d’en bas et leur visage en dit long… Je prend des photos, j’admire le paysage; je relaxe sur le bord du fleuve Colorado, je prends relativement mon temps… Je prend un peu moins de 5 heures pour descendre au camping. En bas, il fait effectivement très très chaud! En plein soleil, c’est vraiment difficile. Je suis contente d’être arrivé avant midi… Je n’ai pas eu tant le temps de souffrir de la chaleur.

 

Description du canyon de l’intérieur

Malgré son apparence très aride vu d’en haut, il y a un majestueux oasis tout au milieu! En fait, l’intérieur du canyon se compose surtout de falaises de roches (plusieurs différentes roches de toutes les couleurs), de terre, de sable, de petits cactus et de petites fleurs. Le paysage est donc très aride, sec, poussiéreux et très ensoleillé (comme un désert). Par contre, au premier plateau, un oasis nous surprend! De grands arbres (cottonwood), des belles plantes vertes et beaucoup de fleurs font leur apparition. L’ombre et la fraîcheur se dessinent tout à coup. La verdure est très surprenante dans ce paysage désertique. Ensuite, le même paysage rocheux se répète et tout au fond, une autre surprise nous attend: le fleuve Colorado avec ses belles plages et sa verdure.

Le camping est situé sur le bord d’une petite rivière de l’autre côté du fleuve Colorado. Il faut d’ailleurs traversé un long pont pour se rendre au camping.

Fait assez étonnant: tout en bas du Grand Canyon, il y a aussi un ranch, des chalets à louer, une station de premiers soins et un petit restaurant. Beaucoup de gens descendent à dos de mule pour vivre l’expérience sans trop se fatiguer 😉 Évidemment, c’est très dispendieux et bon, rien ne vaut le défi de le faire à la marche. Par contre, c’est une option qui existe et donc, il est possible pour les campeurs marcheurs d’aller s’acheter une bonne limonade froide (ce que j’ai fait avec joie)!

IMG_6141

20170506_060846

20170504_093702

20170504_113105

20170506_06421920170505_073253

20170506_090936

20170506_161811

20170506_092026

20170506_164611

La remontée

Pour la remontée, étant donné que l’exercice n’est pas le même, je suis partie à 5h30 du matin. Je n’étais pas la première. La plupart des gens partent dès le lever du soleil afin de profiter de la « fraîcheur » le plus longtemps possible (même à 5h30, j’étais déjà toute collante mais au moins le soleil n’est pas très fort). Encore une fois, tout va bien pour moi. Je suis sur l’adrénaline et aussi dans le silence total depuis la veille (chose inhabituelle et appréciée pour une maman de trois filles qui parlent vraiment tout le temps). À environ 3 miles de la fin, je commence à ressentir un peu de fatigue dans mes pieds et mon dos. Mon sac à dos me fait de plus en plus souffrir (il est réellement trop lourd) et j’ai de bonnes ampoules aux pieds. La chaleur devient de plus en plus intense aussi… Aucun vent, soleil qui tape fort et en pleine montée… J’ai chaud! je travaille ben ben fort. Je rencontre un homme qui m’avertie de faire attention parce qu’il vient de voir un serpent à sonnettes. Je croise aussi un couple qui marche à peu près au même rythme que moi. On s’encourage! Je respecte les règles: je bois très très souvent, je prends beaucoup de pauses et je mange aussi souvent et ce, même si je n’ai pas vraiment faim… La durée de ma remontée a été près de six heures!

Conclusion

Lorsque j’aperçois la fin du sentier tout au loin, un sentiment d’extrême fierté m’habite. Je me tourne et je regarde tout en bas le sentier et je n’en reviens pas que je viens de monter tout ça!! J’en ai presque les larmes aux yeux… Wow, quelle expérience magique!! Le fait d’avoir vécu l’expérience seule a aussi été particulier.

Alors, après coup, je dirais que oui, il faut faire attention aux avertissements. Il faut tout de même une certaine forme physique, surtout prendre son temps (et ce, même si on a le goût d’aller vite!!) et écouter son corps. Ce n’est pas nécessairement facile, mais ce n’est pas infaisable non-plus. Pour ceux qui veulent un peu de défi, l’expérience en vaut vraiment la peine!!

 

Les autres particularités du Grand Canyon

 

Les fossiles

Autre fait intéressant: il présente des roches dont certaines sont âgées de 1,7 milliard d’années! Lors de notre visite avec les enfants, nous avons même trouvé plusieurs fossiles datant de milliers d’années. Des conférences ont lieu tous les jours et nous amène à un lit de fossile où on peut en voir beaucoup! C’est assez intriguant de savoir que tout en haut du canyon, une mer s’y trouvait et que plusieurs espèces aquatiques y vivaient… Les enfants ont adoré cette activité! C’était comme une chasse aux trésors…

IMG_6162

IMG_6164

Les espèces animales

Plusieurs espèces habitent le parc. Les plus populaires étant la chèvre de montagne, le wapiti et le condor de la Californie. Les chèvres sont très difficiles à voir. Par contre, nous avons quand même aperçu des pistes de mouflons sur le bord des falaises du canyon. Les condors sont assez fréquents quoique nous les avons aperçu tout en haut dans le ciel… Il a été difficile pour les enfants d’apprécier leur grandeur!

Par contre, des wapitis, on en a vu beaucoup. Contrairement à d’autres endroits, ils ne sont pas très peureux… Nous avons même vu deux gros mâles tout près de notre roulotte (et des enfants) dans une forêt de pins où nous étions campé (camping gratuit dispersé tout près du parc)!

IMG_6239

IMG_6245