Notre terre d’accueil pour l’été 2017

 

Nous étions sur la route depuis novembre l’an passé. Nous avons fait un tas de kilomètres, visité des endroits magiques, fais des rencontres extraordinaires. Mais, nous devions retourner au Canada pour respecter notre droit de séjour… Et puis, nous avions le goût de nous poser un peu… Et puis, nous avions besoin de sous pour d’autres projets! Bref, nous avions déjà en tête de se trouver un emploi temporaire dans l’ouest canadien pour l’été…Une nouvelle expérience et le goût de continuer l’amélioration de notre anglais (plus facile en étant posé). Nous avions en tête quelques idées… La vie a fait que nous avons rencontré Sylvain au BC; un « ancien » gaspésien, qui vit dans l’ouest depuis presque 30 ans. Sylvain partait pour le travail dans le nord de l’Aberta. Il a donc amené Steven avec lui!

Alors, nous avons déménagé temporairement à Grovedale tout près de Grande Prairie en Alberta. Cet endroit a été notre région d’accueil pour l’été 2017.

Grovedale

Grovedale est un petit village d’à peine 200 habitants. Malgré cela, il y a une école avec un énorme parc de jeu, une aréna, un magasin de général et un bureau de poste. Il est situé à 20 minutes du centre-ville de Grande-Prairie. Les gens vivent ici essentiellement pour la nature et les grands espaces tout en étant près de la ville. Il y a beaucoup d’écuries et de fermettes dans le coin.

Nous avons été accueilli dans une immense cour de garage avec tout au fond un terrain forestier (en plein bois) où nous nous sommes installés. La nature a été à notre portée tout l’été… Nous avons cohabité avec pleins d’oiseaux, des lièvres, des coyotes, des chevreuils… et des ours (heureusement, nous avons seulement vu des pistes). Nous avons aussi cohabité avec BEAUCOUP des moustiques!!! Aussi, le patron de l’entreprise (JCL Trucking) était entrain de construire une écurie sur le terrain lorsque nous sommes arrivés. Et à notre plus grand bonheur, nous avons eu la chance d’accueillir deux chevaux tout près de notre roulotte. Les filles ont eu dans leur routine chaque matin d’aller prendre soin des chevaux. Pour les filles, ça a été tout un plaisir! 🙂

 

20170828_152620

21124798_10156527249117564_1922104501_o

20170825_141452

 

La ville de Grande-Prairie

Grande Prairie est une ville de près de 70 000 habitants. Comme son nom l’indique, le terrain est essentiellement constitué de prairie. Il nous a fallu 5 heures de route à partir de Jasper et ses rocheuses pour rejoindre Grande Prairie. La ville est situé au 55e parallèle soit à peu près la même hauteur que Schefferville au Québec. On est vraiment dans le nord! Au mois de juin, le soleil se couchait un peu avant minuit…et il se levait avant 5h.

Nous avons aussi pris le temps de découvrir la ville de Grande Prairie. Grande Prairie est une ville très dynamique et aussi très familiale. Beaucoup de familles y arrivent essentiellement pour du travail, mais finissent par y rester. Il y a vraiment BEAUCOUP de travail et les salaires sont intéressants.

Les filles ont participé à quelques activités durant l’été… beaucoup sont gratuites!

Je vais vous parler de nos visites coup de coeur.

 

Down to earth petting farm

Ça c’est notre coup de coeur total! Nous y avons été 4 fois 🙂

Il s’agit d’une petite ferme avec tout pleins d’animaux. Par contre, nous avons visité pleins de petites fermes avec les enfants (il s’agit d’une de leurs activités favorites), mais celle-ci a un concept totalement différent. Premièrement, les animaux sont presque tous libres. Il s’agit d’un grand terrain où tous les animaux cohabitent ensemble. Même le parc de jeu appartient aux enfants… et aux chèvres! Magique 😉 L’entrée est par donation, mais le propriétaire est tellement sympathique; les gens sont très généreux. Il fournit à chaque famille des petits plats de légumes qu’il coupe lui-même pour donner aux animaux. Il fait à chaque jour un énorme feu de camp et les gens viennent y faire cuire leur saucisse, hot-dog pour ensuite manger dans l’aire de pique-nique. L’atmosphère est vraiment très intéressante et le propriétaire vraiment sympathique!

Il fournit même les jus, les bouteilles d’eau, les popsicles, le petit suçon au départ de l’enfant. Bref, il a pensé à tout! C’est pourquoi, même par donation, je suis certaine qu’il fait des sous et les gens reviennent… tout comme nous! J’espère que vous irez lui rendre visite si vous venez dans le coin 🙂

21146926_10156527249362564_1552004403_o

20170827_124004

20170730_140033

20170701_134033

21125006_10156527249477564_210618140_o

21123238_10156527247522564_1673102320_o

21122890_10156527247202564_1382564116_o

 

ACFA

À Grande Prairie, il y a beaucoup de francophones. Beaucoup de gens qui arrivent du Nouveau-Brunswick et du Québec viennent y travailler. Aussi, à environ 2 heures de route au nord de Grande Prairie, il y a des petits villages qui sont complètement francophones (St-Isidore, Falher etc.). Une association est donc présente dans la ville pour aider les francophones, mais aussi pour créer des rencontres et protéger la langue française. Il s’agit de l’association canadienne française en Alberta. Nous les avons contacté par curiosité et finalement, les filles ont passé tous les mardis et jeudis matins de l’été à faire des bricolages avec d’autres amis. Nous avons rencontré des gens extraordinaires qui sont prêt à tout pour faire un merveilleux accueil aux nouveaux arrivants. Merci ACFA!

thXCEKJDYO

IMG_5437

Musées

Il y a deux musées principaux à Grande Prairie; le Heritage Museum et le Grand Prairie Museum. L’admission y est gratuite en tout temps! Et honnêtement, les musées sont vraiment intéressants; pour les adultes et pour les enfants! Ces visites valent le détour! Aussi, durant l’été, des petites activités pour les enfants sont organisées (encore gratuites) par exemple sur la forêt boréale ou l’histoire des indiens de la région…

grande-prairie-museum

 

 20170612_154055

21146228_10156527248207564_1718851029_o

20170807_154922

 

Muskoseepi park

Le Muskoseepi park est un immense parc qui couvre une bonne partie de la ville. C’est l’endroit où se tient la plupart des évènements. Une partie est en ville avec des beaux parcs pour enfants, des jeux d’eau, un petit lac, un musée etc. et l’autre partie est en pleine nature. Des sentiers pédestres et de vélo longent tout le parc. Il est possible d’y rencontrer fréquemment des chevreuils et il parait des couguars (heureusement, nous n’en avons jamais rencontré).

1297519216152_ORIGINAL

20170803_110032

th7SIVVS3N

20170717_171203

 

Route de l’Alaska

Nous avions le goût d’aller voir le Yukon, mais malheureusement, le temps nous a manqué. Même si nous sommes dans le nord de l’Alberta, la route est très longue pour se rendre au Yukon. Par contre, nous avions une journée de congé et nous avions le goût de faire un petit road trip en voiture…

Nous nous sommes rendus à Dawson Creek. Il s’agit de la route qui a été construite par les USA pour se rendre en Alaska en 1942 en un temps record de 8 mois. Elle débute à Dawson Creek en Colombie-Britannique et est longue de 2451km. Nous n’avons pas eu un gros coup de cœur pour la ville de Dawson Creek par contre… L’atmosphère est peu intéressante. Les gens dans les rues ont l’air blasé… Je ne sais pas comment expliqué, mais nous n’avons pas aimé. Quand même, voici le début de la fameuse route de l’Alaska.

 20170717_170147

Musée des dinosaures

Nous avons visité ce musée qui est à environ 30 minutes de Grande Prairie. Le musée est pratiquement neuf. Bien que l’endroit est très bien (il y a plusieurs fossiles et squelettes de dinosaures ; beaucoup d’apprentissage à faire etc.); pour les enfants, ça n’a pas été leur visite préférée. On fait le tour assez rapidement et il y a peu d’activités tactiles et interactives. Je recommande le musée avec des enfants plus vieux.

sans-titre

 

Publicités

Le nord de l’Alberta et son pétrole

Notre été dans le nord de l’Alberta s’achève… Nous avons hâte de retrouver notre famille et de sentir l’air salin de notre Gaspésie!
Nous aurons passé près de trois mois à  Grovedale à une vingtaine de minutes de Grande Prairie. Steven a travaillé pour une entreprise de camions dont les propriétaires sont très gentils et généreux. Ce fût une très belle expérience sommes toutes.
Par contre, je ne vivrais pas à l’année ici ni dans le même genre d’endroit; c’est-à-dire endroit où le pétrole et l’argent règnent…
Pas que la ville n’est pas belle ni que les gens ne sont pas sympathiques! Nous avons rencontré des gens extraordinaires… qui ont fait beaucoup pour nous intégrer et nous nous sommes faits des amis!
Mais, Grande Prairie est une ville pour faire de l’argent. Les gens viennent ici pour en faire… alors ils travaillent… sans cesse! 7 jours sur 7 est la norme! Non non il n’y a pas de fins de semaine… Et les journées varient entre 11h et 14h! Pour avoir un samedi de temps en temps, c’est compliqué parce que le chantier a un truck qui ne produit pas…
Quand tu décides de venir faire un peu de sous pour repartir ensuite en famille, ça se tolère et c’est ben correct! Mais j’ai rencontré des gens qui faisaient ça à l’année… Oui oui ils ont des enfants et ils trouvent ça normal. C’est triste sans bon sens…
Et après avoir rencontré beaucoup de gens et discuté avec quelques dames en congé de maternité dans les parcs d’enfant, les papas qui travaillent sur le pétrole sont toujours partis…Ils ont comme projet de faire ça 10 ans, 15 ans! Après ça, les enfants ne seront même plus des enfants! Quelle vie! L’argent mène… Mais ils n’en profitent pas beaucoup.
Autre chose, la pollution. Mettons que l’environnement passe au second plan! Tsé, nous sommes des amoureux de la nature, de la mer, des rivières, des lacs… Ici, on oublie la mer. Elle est très… trop loin! Il y a une grosse rivière qui passe tout près; la Wapiti River. Lorsque je suis arrivée, j’ai vu des gens qui pratiquaient des sports nautiques et qui profitaient de la petite plage. Wow j’avais vraiment hâte d’y aller avec les enfants. Ouch… C’est pas propre propre… L’eau est d’une couleur douteuse, il y a des oiseaux morts sur les abords, il y a des déchets partout… Bof, ça n’a pas été une superbe expérience! Nous ne sommes pas tant difficiles… Les enfants, juste lancer des cailloux, c’est suffisant. Même les enfants voulaient partir. Ça en dit beaucoup. Ça n’est jamais arrivé qu’ils ne veulent pas jouer près d’un cours d’eau…
Steven a exploré quelques cours d’eau aussi. C’était pareil. Il était découragé. Les cours d’eau sont brisés et pollués. Les gens passent dans les rivières avec leurs voitures même dans les parcs protégés… Même au parc des enfants, il y a un petit lac où les enfants peuvent y jeter leur ligne pour s’amuser. Je n’ai jamais vu personne y pêcher… Juste la couleur de l’eau nous décourage.
Ha oui! L’eau qui se rendait à notre roulotte provient d’un puit… Est-ce qu’on peut boire l’eau? Hum… L’eau qui sort du robinet est huileuse. Nous avons laissé tomber finalement…

Nous avons l’impression que le respect pour la nature n’est pas dans les priorités ici. Un constat triste…Très en contraste à ce que les parcs de Banff et de Jasper en Alberta (pas si loin finalement) essaient de démontrer…
Finalement, les fameux trucks… Si tu n’aimes pas conduire au travers des camions, Grande Prairie n’est pas le meilleur choix. Je n’ai jamais vu une ville qui a autant de camions sur ses routes! J’ai voyagé sur plusieurs routes et non, c’est la première fois! En pleine ville, il y a des filées de camions… Des grosses filées souvent… Et ce, bien sûr 7 jours sur 7! Et en plus, bizarrement, les routes ne sont pas très accommodantes pour les camions. Beaucoup de routes n’ont même pas de voies lentes pour les camions qui roulent chargés… Alors, faut pas être trop pressés… Et prend une bonne assurance pour le pare-brise. Ici, les roches dans les pare-brise; c’est la norme!

Attention, je ne voulais dépeindre la ville, mais seulement expliquer comment nous, on l’a perçu. Nous n’avons pas fait le tour de la nature environnante et probablement qu’il y a des gens qui ne seront pas d’accords… C’est simplement une opinion 😉

Aussi, soyez sans crainte, il y a pleins de belles choses à y faire et la ville est très « family  friendly ». J’ai beaucoup à dire sur les avantages également…J’en parlerai bientôt dans mon prochain texte sur mon blog.
Ha oui, psst… Si tu te cherches de la job dans un métier de camionneur et que tu veux faire un peu d’argent rapidement, c’est ta place!!

 

Prendre le temps d’observer la nature

Après plusieurs milliers de kilomètres en road trip, nous avions besoin d’un temps d’arrêt. Un temps pour se reposer, ne « rien faire » et observer la nature.

Nous avons été gâtés cet été. Et nous avions le goût de partager cette belle expérience.

Un Merle d’Amérique a décidé de construire son nid sur le réservoir de propane de la roulotte voisine… à quelques pieds juste en face de notre entrée de roulotte…

C’était la première fois que nous pouvions prendre le temps d’observer TOUTES les étapes de la nidification, de la naissance et de l’envol des bébés oiseaux… Quelle chance et quel spectacle nous avions! Et avec des enfants, ça prend TOUT UN SENS!

Nous avons fouillé pour connaître le Merle d’Amérique, la reproduction des oiseaux, leur comportement etc. Les enfants étaient très intéressés et l’expérience était en direct alors, concept d’école-maison parfait 😉

Ha oui! Saviez-vous que  le mâle et la femelle demeure ensemble pendant toute la saison de reproduction! C’est la femelle qui s’occupe de construire son nid en faisant plusieurs allers et retours dans la même journée, mais nous avons surpris le mâle venir aider la femelle à quelques occasions… Aussi, pendant que la femelle couve ses œufs, le mâle vient la nourrir!! Merveilleux non?

Selon nos recherches, la femelle couve ses œufs pendant 11 à  14 jours et ensuite les petits prennent leur envol du nid 15 à  16 jours après.

Dans le cas de notre famille de merles, l’éclosion a eu lieu effectivement 11 jours après. Par contre, l’envol a eu lieu plutôt que prévu. En fait, les deux premiers oisillons sont nés le 11 juillet, un troisième le 12 juillet et un quatrième le 13 juillet. Ils ont pris leur envol 13 jours après leur naissance pour les trois premiers et 12 jours après pour le petit dernier.

Nous avons assisté  à l’éclosion d’un oeuf et même à l’envol de deux bébés!

 

La femelle (alias Merline pour les enfants) est entrain de préparer son nid. Elle amène des bouts de paille qu’elle écrase pour en faire une soucoupe.

IMG_7249

Et voilà le premier oeuf!

20472442_10156434476437564_1448272868_o

Quelques jours plus tard, la famille est complète 😉

IMG_7259

La naissance des deux premiers oisillons (Alias Alicia et Robecca)

IMG_7294

Et voilà, tout le monde est là! Merlina et Laila se sont ajoutés… Ça change assez vite mettons!

IMG_7304

Merline qui est entrain de réchauffer ses bébés.

IMG_7314

7 jours après la première naissance…

IMG_7336

Les parents qui nourrissent leurs bébés. Moments magiques pour nous!

IMG_7338IMG_7411

Faut dire que nous étions tellement présents qu’ils sont devenus très habitués à nous…

20524255_10156434474087564_1119569354_o

Tentative d’envol du premier bébé.

IMG_7377.JPG

Nous avons suivi un bébé pendant son envol. Au début, le vol est très court et très bas. Il faut de l’entraînement! Le petit oisillon se repose dans l’herbe et appelle sa maman pour qu’elle vienne lui donner un coup de main. Trop quioude 😉

IMG_7415

 

Alors voilà, tous les oisillons sont sortis du nid! Et ils vivent toute la famille ensemble dans le petit bois juste en face. Quand il pleut, ils viennent tous les six chercher des vers de terre sur notre pelouse. La maman les nourrit encore de temps à autre. Selon nos recherches, ils vont demeurer un mois ensemble. Ensuite, ils seront autonomes!

Jasper et ses ours…

Jasper c’est très touristique! Par contre, il y a beaucoup de belle nature à voir loin des foules. Les animaux sauvages sont aussi très présents dans la région. Je crois que c’est l’endroit où nous avons vu le plus d’animaux sauvages en une seule journée! C’est donc l’endroit préféré des enfants depuis nos visites au Canada…

Nous avons vu 5 ours dans un après-midi seulement en se promenant en auto. Et coup de cœur des enfants (et nous aussi, on doit l’avouer), nous avons eu la chance d’observer un troupeau de chèvres de montagne (mouflons) avec leurs bébés… Il y a aussi des wapitis partout… et puis, comme c’est la saison des bébés, on a même pu voir une femelle aigle qui nourrissaient ses aiglons dans leurs nids… Moments magiques 🙂

Ha oui, seulement à titre informatif, les animaux n’ont pas peur des humains ici… Ni les ours d’ailleurs. On peut les observer de très près… De nombreux touristes les observent de trop près malgré les avertissements. C’est leur territoire; à nous de déguerpir 😉

Aussi, pensez à faire vos commissions avant votre arrivée à Jasper. Même s’il y a beaucoup de services dans la ville, ils sont très dispendieux. À titre indicatif, la bombonnes de propane coûte 50$; du jamais vu pour nous. La nourriture est aussi assez dispendieuse. Quoiqu’il en soit, ça vaut la peine de se promener un peu dans la ville… L’endroit est magnifique!

IMG_7054

20170606_130841

IMG_7073

20170606_132549

IMG_7151

IMG_7124

IMG_7163

 

IMG_7114

IMG_7101

IMG_7165

IMG_7201

IMG_7223

IMG_7219

20170607_191316

20170607_170214

 

La promenade des glaciers

La route des glaciers entre Banff et Jasper est selon plusieurs, une des plus belles routes au monde. Lors de notre visite de Banff il y a 15 ans, nous n’avions pas pu parcourir cette route. Il était hors de question qu’on laisserait passer cette fois-ci!

Évidemment, nous n’avons pas été déçu! Les montagnes sont sublimes; il y a beaucoup d’animaux sauvages à observer; de très belles chutes serpentent la route et il y a le champs de glace Columbia…

Nous croisont plusieurs glaciers tout au long de la route. Par contre, nous avons fait un arrêt dodo au glacier Athabaska. Mine de rien, le glacier fond malheureusement assez rapidement. Lorsqu’on arpente la petite montagne pour s’y rendre, des panneaux ont été installés tout au long pour démontrer l’emplacement du glacier plusieurs années auparavant. Selon les photos, on voit très bien qu’il a reculé de manière significative depuis les dernières années.

 

Nous avons fait une petite randonnée pour s’y rendre. On ne peut pas marcher directement dessus, mais la fin du sentier est tout près de l’immense épaisseur de glace. D’ailleurs, la seule façon d’y marcher directement dessus est de payer un coût astronomique pour embarquer dans la grosse navette. Bref, à 100$ par personne, nous avons laissé faire! On préfère de loin utiliser nos jambes 😉

IMG_6937

IMG_7005

IMG_6992

IMG_6964

IMG_7010

IMG_6949

IMG_6909

IMG_7028

IMG_6984

IMG_7035

La région de Banff

 

Nous voilà dans les rocheuses canadiennes! Il faut dire que le paysage pour se rendre de la vallée de l’Okanagan jusqu’ici est assez incroyable… On doit notamment passer par Glacier National Park et Yoho National Park…Les montagnes se dessinent et les sommets couverts de neige sont au rendez-vous! La route est également intéressante. Il y a des tunnels partout et des panneaux indiquant des risques d’avalanche… Bien entendu, il y a des « bonnes côtes », mais plus rien ne nous fait peur après Death Valley 🙂

Nous avons même l’immense chance de voir deux grizzlis sur le bord de la route à  Glacier National Park. Wow, nous sommes restés plusieurs minutes à  les observer bien à  l’abri dans notre auto.

Notez bien la grosse bosse sur leur dos. C’est elle qui distingue rapidement le grizzli d’un ours noir. En effet, malgré leur nom, les ours noirs peuvent être bruns comme le grizzli, mais ils ne possèdent pas cette bosse de muscle qui permet aux grizzlis une force incroyable dans leurs pattes avant. Ils sont d’ailleurs aussi beaucoup plus gros et ont des immenses pattes avec de plus longues griffes. Les femelles nouvellement maman sont aussi reconnues pour être assez protectrices envers tout autre espèce s’approchant de leurs bébés alors gare à vous!

IMG_6844

Nous avons dormi près de Golden dans un camping gratuit juste  à  l’entrée du parc Yoho. L’endroit était parfait… calme, près d’une rivière et gratuit!

IMG_6851

 

Le lendemain, nous avons rejoint assez rapidement Banff. Nous avons choisi de dormir au camping de Lake Louise (camping du parc). Bien que les enfants ont adoré le camping à  cause d’une population incroyable de chiens de prairie, nous avons été un peu déçus du camping en tant que tel… Les sites sont des espaces conçus pour deux VR, mais ils ne sont pas très grands ni très intimes. En fait, il faut espérer avoir un voisin qui n’a pas des extensions trop larges parce que sinon, c’est assez problématique!

20170601_155949

Le lendemain de notre arrivée, en partant pour aller voir le populaire Lake Louise, nous avons croisé deux « rangers » du parc avec les dômes allumés… et à cet instant même, nous avons aperçu deux grizzlis qui traversaient le camping! Juste dans la cour d’un motorisé de l’année à  quelques sites de notre roulotte et en plein jour… et ils étaient énormes! Bref, quand tu campes à Lake Louise, tu dois t’attendre à  ce type de rencontre… Bien que le camping pour les tentes est tout clôturé, celui pour les roulottes à toit rigide ne l’est pas et il n’est pas rare que des ours le visite semble-t-il! Désolé, je n’ai pas de photos pour ce beau moment. Les rangers ne voulaient absolument pas qu’on s’approche…

Ensuite, nous avons profité des jours suivants pour visiter la région de Banff. Nous avons pu observer le Lake Louise, le Lake Moraine et aussi d’autres moins connus comme le Lake Minnewanka. Les lacs dans cette région sont superbes! Par contre, ayant déjà visité cette région dans le passé, les lacs sont beaucoup plus turquoises en été. Au printemps, à  cause de la fonte des glaces, l’eau est plutôt verdâtre ou bleu pâle.

Nous avons vu aussi quelques animaux (autres que des ours) comme des wapitis et plusieurs oiseaux. Dans la région du Lac Minnewanka, les mouflons sont habituellement très présents. Par contre, lors de notre visite, nous n’avons pas pu en observer.

20170602_105316

IMG_6865

IMG_6888

20170602_162850

20170602_121402

IMG_6869

IMG_6878

 

 

La Vallée de l’Okanagan

Notre entrée au Canada fut donc par la Vallée de l’Okanagan par la ville de Osoyoos. Même si on n’entre pas par le Québec et que nous sommes encore à plus de 5000 km de notre Gaspésie, nous avons l’impression d’être un peu chez nous. Les filles étaient toutes heureuses de voir un Canadian Tire!!! Même le douanier nous a accueilli avec son plus beau sourire et un commentaire très constructif sur notre voyage à long terme en famille! Quand même 🙂

Nous avions le goût de nous reposer un peu après tous ces kilomètres aux États-Unis… Prendre un petit temps d’arrêt pour réfléchir à la suite de notre projet…et aussi juste prendre le temps de penser à la possibilité de faire des sous pour renflouer un peu la caisse 😉

Nous avions en tête d’aller camper sur le bord du lac Okanagan au seul camping abordable directement sur le bord du lac (Evely Campground). Mais surprise, on arrive en plein week-end de la fête de la Reine… Le camping est plein pour quelques jours. On cherche autour et tout est plein! Aussi, les sites de boondocking sont moins nombreux qu’aux USA… Soit ils sont vraiment loin ou non adaptés à notre roulotte.

Sur la route (côté ouest du lac), on voit même un troupeau de chèvres de montagne! Bonheur total 🙂

20170520_170020

Bref, après quelques heures (oui!), nous avons déniché un endroit…Pas d’interdiction écrite et il fait presque noir alors on décide d’y passer la nuit. Quelle vue nous avions!

20170520_201758

Le lendemain, on trouve un camping dépanneur à Vernon à Okeefe Ranch… pas trop dispendieux et parfait pour mes enfants qui ADORENT les fermettes! Les filles ont passé des heures à nourrir et prendre soin des animaux.

20170522_110740

 

Pour nos neuf jours restants, nous avons campé dans la cour à notre ami Sylvain. De la famille gaspésienne avec langue française en prime! Merveilleux 🙂  Merci pour le super accueil  et pour tout le reste avec les enfants.  Les filles ont eu tellement de plaisir avec ce hamac!

20170525_191548

 

Vernon

Pendant notre séjour chez Sylvain, nous avons visité un peu Vernon. Vernon est une ville vraiment dynamique avec beaucoup d’activités familiales gratuites ou très peu dispendieuses sans avoir les inconvénients d’une grande ville comme Kelowna (ville principale de la Vallée de l’Okanagan). Nous avons beaucoup aimé la ville quoique nous avons été surpris par le grand nombre d’itinérants! Aussi, la chaleur est assez intense ici. Pendant tout notre séjour, sauf une journée où c’était plus frais, la température oscillait toujours entre 28 et 34 degrés Celsius… Mettons que ça doit être chaud en plein mois de juillet!!!

 

Kalamalka viewpoint

IMG_6831

 

Polson Park

Un bébé outarde a fait la joie de mes trois amoureuses de la nature

20170525_121132

Même les grands s’amusent hahaha!!

20170528_171927

 

Davison Orchards country village

Davison est un verger à la base qui a vraiment été aménagé pour les familles. Un grand parc de jeu avec une petite fermette, des petites boutiques avec de bons produits maisons (le plus populaire, leur jus de pomme fraîchement pressé) et pleins d’autres belles activités! Gratuit!

20170527_113332

20170527_131538

20170527_111202

 

Les plages

Oui il y a le populaire lac Okanagan, mais il existe plusieurs autres lacs dans la vallée. À Vernon, les plages du lac Kalamalka sont très populaires. Avec la chaleur qu’il fait, on comprend…

Tous les sports nautiques sont pratiqués ici. Durant nos deux semaines ici, il n’y a jamais eu de vent!!! Le lac est toujours d’un calme! C’est assez rare tout de même pour de si grands lacs… Les plans d’eau sont vraiment facilement accessibles et très bien utilisés.

20170522_162654